BIOGRAPHIE DE Robert VAN DE MERT
 
 
Mouvement :    Combat
 
Son action dans la résistance :
 
                      Évadé en octobre 1941 d'un camp de prisonniers en Allemagne après plusieurs tentatives, il est entré dans la clandestinité, participant à l'organisation de filières d'évasion. Menacé d'arrestation par la police allemande, il est passé fin novembre en zone sud. Il a été incorporé au 16ème BCP à Limoges et s'est engagé aux côtés de Léon ROUBEROL ("Commandant Léon") dans un secteur de renseignement du mouvement "Combat".
 
                     Démobilisé en novembre 1942 et entré dans la Police Nationale avec l'accord de ses chefs de résistance, comme chef comptable des GMR, il a travaillé sous l'autorité d'Alphonse SIGRIST, (Région "R5" des MUR), l'aidant à recruter des résistants au sein de la Police, à détecter les indicateurs de la Gestapo et de la Milice, et à camoufler du matériel et à aider des réfractaires au S.T.O.
 
                    Lors du débarquement, le 6 juin 1944, il organise à Limoges le départ au maquis du capitaine VAUJOUR (alias "Hervé") de 43 gardiens de la paix avec leur armement, à bord de 4 camions. Le 17 août, en tant que lieutenant FFI, aidé par le lieutenant MARMAIN, il a fait passer au maquis une deuxième unité de policiers qui a pris une part active aux combats, sous les ordres du Capitaine BOINOT, de l'ORA.
 
                      Il a assuré les liaisons entre l'ORA de Limoges et les unités AS MUR de la "Brigade des AS"
 
 
 
Premier commandant de la CRS n° 7 en mai 1962
Commandant de Groupement Honoraire de la Police Nationale.
 
Décédé le 21/06/2011 à l'âge de 92 ans.