Les Polices Mobiles

CRS  n° 163

 

    
 
BOUTTES GACH
            Issue du GMR du Minervois, le 1er juillet 1945, la C.R.S. 163 prend possession du Casernement. Les deux premiers chiffres (16) ont pour origine la 16è Région Militaire de Montpellier qui coiffait quatre Compagnies: la 161 à Montpellier, la 162 à Uzès, la 163 à Carcassonne et la 164 à Perpignan.
 
 
               Le Commandant était le Commandant LABERNARDIE, à qui nous devons le dessin de l'insigne de Compagnie, conservé de nos jours par la C.R.S. 57. Le ler exemplaire a été émaillé à la main par le Commandant lui-même.
               Que dire de cette époque troublée où le système D régnait en maître, selon de vieilles traditions françaises. Un cheval et une charrette servaient de véhicule au Mess et au Vaguemestre, le jardin, la porcherie, quelques poules et quelques lapins amélioraient l'ordinaire et si le cheval s'arrêtait toujours au petit bistrot du coin, nul n'a voulu nous révéler qui du vaguemestre ou du gérant du Mess était à l'origine de cette habitude. Mais la vie de l'Unité, c'était déjà les déplacements, les frontières dans les Pyrénées-Orientales, la relève en 1947 des Compagnies Marseillaises défaillantes, les grandes grèves des mineurs en 1948, le sol qui vibre dans la salle des machines convertie en Cantonnement à CARMAUX. Le 28 Février 1951, le CDT NOVELAERS prend le commandement de la compagnie.
              Le gouvernement conscient que la force des unités est leur mobilité, c'est l'arrivée des premiers Cars Renault, et de la lère tenue « Battle Dress ». Ces nouveaux matériels ne tarderont pas à être mis à l'épreuve dans le bassin des Cévennes dès 1952, puis l'année suivante dans le Languedoc où la Compagnie enlève le premier barrage de viticulteurs à PUICHERIC.
              À peine, le problème viticole réglé, fin mai 1954, direction Port-Vendres, pour le premier déplacement en Algérie à bord du «EL MANSOUR ». A l'arrivée à ORAN, l'Unité forme 4 détachements : MARNIA (PC), SEBDOU, SOUANI et PORT CEY. 
              Plus tard, c'est le retour en Métropole pour de multiples déplacements dont le plus marquant fut celui des Chantiers Navals de NANTES et ST-NAZAIRE.
             De nouveaux l'Algérie en 1955 à Constantine, le Commandant VAQUER accueille à l'atterrissage le Colonel DE ROSNAY, Commandant de Groupement. Le retour sur 10 kms est épique, les roues patinent, la visibilité est nulle, les essuie-glaces peinent, ce n'est ni la pluie, ni la neige, mais un nuage de criquets géants qui dévastent les cultures. Puis c'est en 1956 la 1ère fouille de la Casbah.
             1958 va être l'occasion des premiers M.O. dans Paris intramuros. Cependant la Compagnie sera logée à l'extérieur, à Versailles (Caserne Limoge...) qui aurait pensé à l'époque que ce déplacement parisien était la début d'une longue série ?
             Les événements du Larzac de 1959 à 1961 vont occuper la Compagnie, et les quelques loisirs feront découvrir à chacun les gorges du Tarn et les caves de Rochefort.
             Le dernier déplacement en Algérie est en 1962 à «Rocher Noir». Si la vigilance est de rigueur, chacun sent bien que c'est la fin de quelque chose. Soulagement et nostalgie sont les deux sentiments qui vont présider au départ.
 

Les commandants de la CRS N° 163

·         1945/1951    LABERNARDIE

·         1955/1955    ANDRAU

·         1955            VAQUER

 
  >  CRS  n° 57 
 


Accueil - Origines - Les GMR - Les FRS - Les CRS - Histoire des Cies - Les GMS - La Garde - Remerciements
Collections - Pièces jointes - Photos - Documents - Matériels -Cantonnements - Biographies - Bibliothèque - Vidéos - Liens
Copyright© 2000 Jan-Marc Maupoix