LISTE DES PIÈCES EXIGÉES POUR LA CONSTITUTION DES DOSSIERS A ADRESSER AU PRÉFET POUR ENTRER DANS LES G.M.R


1°) Une demande d'emploi sur papier timbrée dans laquelle les candidats indiquent la date et le lieu de leur naissance, leur filiation, leur situation de famille leur adresse, leu~ titres universitaires et font mention de leur connaissance en langue étrangères.

2°) Une expédition authentique sur timbre de leur acte de naissance ou 12,50 F en timbres poste si le candidat est né en zone occupée.

3°) Un document officiel établissant que le postulant possède la nationalité française (né de père français) ou qu'il rentre dans l'une des exceptions visées par l'article 1ER de la loi du 17 juillet 1940 (J.O. du 18) modifié par la loi du 14 août 1940 (J.0. du 15).

4°) 1,20 F en timbres poste pour frais de casier judiciaire bulletin N°2.

5°) Un certificat de moralité récent délivré par le maire de leur résidence sur timbre à 12,00 F.

6°) Un état signalétique et des services militaires délivrés par le bureau de recrutement ou le centre mobilisateur compétent ou, par impossibilité, copie certifiée conforme des 4 dernières pages du livret militaire ou certificat de position militaire et copie du fascicule de démobilisation.

7°) Un état détaillé récent des services civils admissibles ou non pour la retraite délivré par les administrations compétentes elles -même ou à défaut, les candidats devront établir eux -même, avec la mention "néant" et sur papier libre l'état numéro 7 qui sera daté et signé.

8°) Un certificat médical 4élivré par un médecin assermenté attestant que les candidats sont robustes, qu'ils pourront assurer un service de jour et de nuit et que leur acuité visuelle avant correction par des verres est au moins égale à 15/10 è.

9°) Les diplômes, certificats, attestations d'études qui auraient pu leur être délivrés ou des copies certifiées conformes de ces pièces.

10°) Deux déclarations manuscrites dûment signées dans laquelle :

a) ils affirment n'avoir jamais appartenu à aucune des associations visées par l'article 1er du décret du 13 août 1940 ou avoir rompu toute attache avec elle.

b) ils prennent l'engagement d'honneur de ne jamais adhérer à une telle organisation au cas ou elle viendrait à se reconstituer.

c) ils certifient sur l'honneur qu'ils ne sont pas juifs au sens donné à cette appellation par l'article 1er de la loi du 3 octobre 1940 (J.o. du 18 octobre 1940).