Les Polices Mobiles

GMR "Comtat"

 

 
L'insigne est une copie partielle du Blason de l'ancienne province du Comtat venaissin.
Avec l
es clefs de Saint Pierre, posées en sautoir (rappel de Papes en Avignon).
 
*************************
 
Entrée de la Caserne Saint Roch qui fut le Casernement du GMR Contat.
 

Confidences d'un anciens du GMR "Comtat" recueillies par le trésorier de l'amicale de la CRS 60 en 2003.

 
" René CABROL est né en 1911. Il est originaire de l'Ardèche. En novembre 1942, il est admis dans les GMR (Groupes Mobiles de Réserve). Sa carrière de Policier débute par un stage de 3 mois au centre de formation sis au Château de "Beaurecueil", aux environs d'AIX-EN-PROVENCE.
Château de Beaurecueil

A issue de cette formation, il est affecté au GMR "PROVENCE" cantonné à MARSEILLE, quartier des Eygalades.

Dans son emploi du temps figurait entres autres le soin de s'occuper du mouton. II s'agissait probablement de la mascotte de l'unité....

Au bout d'un an, sur sa demande, il obtient une mutation au GMR "COMTAT" d'AVIGNON installé dans l'actuel Commissariat St Roch. Cette affectation le rapprochait de sa famille Ardéchoise. René participait peu aux déplacements. Il évoque seulement le souvenir de l'un d'eux, à VICHY, où le GMR assumait la garde des ambassades.

 René avait pour principale mission d'assurer le ravitaillement du GMR. A cet effet, il effectuait quotidiennement le trajet, aller retour, de son unité jusqu'à l'intendance avec sa charrette et sa mule Dans ses souvenirs, il évoque les écuries attenantes aux locaux du GMR et en particulier d'un cheval qu'il sellait pour le Lieutenant VIALA, futur Commandant de la CRS 162 d'UZES. Il se remémore aussi d'autres souvenirs liés à cette époque tragique, tels les bombardements du quartier des Rotondes d'AVIGNON où les GMR ont dégagé des décombres les blessés et les morts.

A l'automne 1944 "la liquidation" des groupes GMR se précisait. L'ensemble du matériel fut regroupé et acheminé par train au Fort de la DUCHERE à LYON. La mule de René fit aussi partie du voyage.... Les événements se précipitaient et les hommes pour certains en fonction de leurs vécus préféraient démissionner pendant que d'autres choisissaient d'être affectés dans les toutes nouvelles Compagnies de CRS créées. René est nommé à la CRS 156, Château de Fargues LE PONTET. Cette unité est placée sous les ordres du Commandant CHABROL Dans cette nouvelle unité, il retrouve ses anciennes attributions. Le voilà affecté au Mess et chargé de l'acheminement du ravitaillement qui se fait toujours avec la charrette. Mon cheval me dit-il s'appelait "Rasule".

Là encore il a connu des moments forts avec la dissolution de cette compagnie. C'est le Lieutenant VIALA, de la CRS 162 d'Uzès, qui, à la tète d'une section, fit le déplacement pour procéder à cette pénible mission. Les fonctionnaires prirent connaissance de leurs sorts.... Par tableau d'affichage où étaient notées leurs nouvelles affectations pour ceux d'entre eux qui eurent la chance de rester dans la Police. Beaucoup de ces fonctionnaires furent mutés à la CRS 162 d'UZES. René en faisait partie. Il habitait à l'époque AVIGNON et cette nouvelle affectation l'a parfois contraint à effectuer à vélo les 40 Kms qui le séparaient d'UZES. Les cars assurant la liaison ne lui permettait pas d'arriver à l'heure pour la prise de service. Puis, il évoque les visites du Colonel DROGOUL, commandant le Groupement, lorsqu'il arrivait à la 162, le Commandant lui présentait la Compagnie en tenue de maintien de l'ordre, sac à dos complet, le bâton de défense  en attache coté droit et le bidon pendu à gauche. Il me parle aussi des déplacements  en ALGERIE pour lesquels le Commandant LABERNARDIE se portait toujours volontaire. Ce qui lui à valu d'effectuer, à peu d'intervalle, 4 déplacements de 90 jours. Aussi, René avait postulé pour l'Urbaine mais ses demandes "atterrissaient à la corbeille à papiers".

Le 1° mai 1956 la mutation tant attendue arrive René rejoint MARSEILLE. Il est affecté aux brigades cyclistes cantonnées  à St Louis, les Eygalades. Il se souvient du danger que représentaient les rails du tramway pour les cyclos.

Puis, en 1971 c'est la fin de sa carrière de Policier. Il était alors affecté au Commissariat d'AVIGNON, rue Violette."

signé J.P. SEINCE. Trésorier de l'AVAC      (Résidence Saint André MORIERES le 27 mai 2003)

 

·  Au sujet des bombardements d'Avignon dont faisait état René CABROL

1 er    bombardements   le 27 mai 1944

2ème                              le 25 juin 1944

3ème                              le 16 juillet 1944

                4ème                              le 02 aout 1944
******************

Le préfet du Vaucluse regrettait en particulier que le GMR "Comtat", stationné à Avignon, mais constamment en déplacement à Vichy, ne lui soit d'aucune aide au plan local. (ref A. Pinel)

 
 
OP Labernadie le 08/12/43 
Etat d'indisponibilité des malades le 28 décembre 1943
 
Effectifs du groupe en avril 1943 (Cdt Nicollet) 
 
1 commandant et 3 officiers 
3 brigadiers chef et 15 brigadiers 
190 gardiens 
Depuis février - 54 gardiens et 3 brigadiers ont été affectés à l'unité - 2 gardiens ont été licenciés.
 
De nos jour à l'emplacement de la caserne St Roch
Les commandants et Officiers  : 

Cdt  Louis Poizat    le 28 décembre 19

OP   adjt   Chalembel   cdt  par Int  le 9 juillet 1942 et à Vichy en Mars 1943.

Cdt Pirin   à Avignon le 17 septembre 1943 et à Vichy le 28 septembre  1943

OP   Georges Labernadie  Cdt par Int  le 8 décembre 1943  et le 25 octobre 1943

Cdt Nicollet   Cdt  GMR  le  3   avril 1943

                 OP de 2° classe Guy Piquemal
 
  >  CRS n° 156



Accueil - Origines - Les GMR - Les FRS - Les CRS - Histoire des Cies - Les GMS - La Garde - Remerciements
Collections - Pièces jointes - Photos - Documents - Matériels -Cantonnements - Biographies - Bibliothèque - Vidéos - Liens
Copyright© 2000 Jan-Marc Maupoix