Les Polices Mobiles

GMR  "Forez"

 

            
 
Le GMR "Forez"(col. R. Brunel)
 
Une section du GMR. (col. R. Brunel)
 
              En Haute-Savoie, le 30 juin 1944 le groupe "Forez" participe aux côtés de la Milice à des arrestations dans des villages soupçonnés de servir de repaire à "la dissidence". (ref A. Pinel)
 
************************
Extrait du livre de  Michel Germain "Histoire de la milice" :
 

".............Après l'attaque contre la caserne Dessaix, le préfet, informé que les armes volées seraient du côté de La Clusaz, décide d'envoyer sur place quarante-six G.M.R. du groupe « Forez », ainsi que des officiers de gendarmerie et un officier de police judiciaire, contre l'avis du commandant Calvayrac.

Le 19 juillet, tandis que les G.M.R. prennent place dans deux cars d'alerte, le sous-lieutenant de la gendarmerie Tournier monte dans une voiture pilotée par le gendarme Henri Bardonnex. La colonne atteint sans encombre La Clusaz, que les G.M.R. visitent sans résultat avant de redescendre vers 18 heures.

Dans la plaine de la Vacherie, le corps franc départemental stoppe le convoi et procède de la même manière qu'à Éteaux ou au pont de la Caille. Après quelques hésitations, les forces du Maintien de l'ordre capitulent et jettent leurs armes en bas des camions. Comme d'habitude, les véhicules sont siphonnés et le carburant récupéré, après quoi le chef maquisard remet au chef G.M.R. un laissez-passer pour lui permettre de regagner Annecy.

Pendant ce temps-là, des Thônains, ayant manifesté l'intention d'arrêter ces G.M.R. et ignorant ce qui s'est passé à la Vacherie, avaient prévenu des gars de Savoie cantonnés à Montremont, aux ordres du lieutenant Casenavette. Celui-ci monte donc une embuscade à Morette, plaçant ses hommes dans les blockhaus construits à l'entrée du pont.

Lorsque les G.M.R. arrivent en vue du pont, la fusillade éclate. Le gendarme Bardonnex, 29 ans, est tué ainsi que cinq G.M.R. Les Groupes mobiles de réserve ont également huit blessés, dont un chauffeur. Le lieutenant Casenavette, lorsqu'il apprend la méprise, est cruellement affecté d'avoir fait ouvrir le feu sur des hommes désarmés............"

********************************

Internés de la prison Montluc à Lyon (Société lyonnaise d’histoire de la police)

 

ESTRADE Benoît, gardien de la paix au GMR Forez, arrêté par les Allemands le 14 décembre 1943, à Annecy [Affaire Flick], Interné à Montluc, déporté de Compiègne sur  Buchenwald, le  27 janvier 1944, rentré. 

                CUERQ Louis, gardien de la paix au GMR Forez, arrêté le 14 décembre 1943 à Annecy [affaire Flick], interné à Montluc, déporté de Compiègne par le convoi du 27 janvier 1944,  mort le 31 août 1944 à Buchenwald, Kommando d’Ellrich 
*********************************
 
OP de 2° classe Théophile Nussbaum
 
 
  >  CRS n° 145 
 
GMR aux archives de Saint Etienne
 
 594 W 1 : Notices sur du personnel de police (1939-1941).  Rapports du sous-préfet de Roanne au préfet de la Loire (1941-1943).  Notabilités proposées par le sous-préfet de Roanne pour faire partie  due l'Assemblée consultative nationale [de Vichy] (1941). Rapports du commissaire spéciale de police de Roanne sur la situation politique à Roanne ( (juin-septembre 1942, avril 1943). Enquêtes de police (1941-1943). "Complot" de la Résistance contre le sous-préfet de Roanne (1942). Liste d'Israélites réfugiés à Roanne (1940). Action des GMR (1944).  Censure : consignes et notes d'orientation à la Presse (1943-1944).    (1939-1944)
 
259 w 15 : Documents concernant la police, les GMR, la gendarmerie, la magistrature, l'arsenal de Roanne, l'entrepôt d'effets de Roanne, la SNCF, les employés de Roanne et d'autres communes, l'hôpital militaire de l'EPS, les subsistances militaires, les contributions directes et indirectes, les Ponts-et-Chaussées, les PTT, la chambre de commerce, les assurances sociales, la caisse d'épargne,  les Prud'hommes : listes, dénonciations, enquêtes, lettres de défense, réintégrations.
 
Fonds indéterminé censé être préfectoral : 
2 W 47 : Hommes nés en 1920, 1921, 1922.- Groupes 1 et 7 : statistiques. Classes 1940, 1941, 1942.-  Miliciens, police, GMR, Manufacture nationale d'armes de Saint-Etienne : listes.         (1943)
2W 202 : Dissolution des GMR, constitution des CRS.               (1944)
 
 
 


Accueil - Origines - Les GMR - Les FRS - Les CRS - Histoire des Cies - Les GMS - La Garde - Remerciements
Collections - Pièces jointes - Photos - Documents - Matériels -Cantonnements - Biographies - Bibliothèque - Vidéos - Liens
Copyright© 2000 Jan-Marc Maupoix