Les Polices Mobiles

CRS  n° 112

 

L'Insigne :
 
           Au début du Moyen-Age, l'animal présent sur le sceau briochin représente un aigle déployé, choisi parmi les plus cruels des carnassiers connus à l'époque. Puis, les croisés, ayant
découvert la férocité du lion au cours de leurs périples, tinrent à le reproduire sur leurs armoiries en témoignage de leurs aventures.
            Ce fut donc en incorporant à l'aigle une partie du lion (l'arrière-train et les membres inférieurs) que le dragon prit sa forme définitive de "Griffon", telle que l'ont conservée les sceaux des prélats briochins de la fin du Moyen-Âge.
            Le blason briochin sera remis officiellement à la Ville en 1698 par le Garde des Sceaux. Il se présente d'azur sur fond d'or, armé, becqué et lampassé de gueule (serres, griffes, bec et langue de couleur rouge)
Blason de la ville
 
               C'est, le ler Février 1945, qu'un décret implantait à SAINT BRIEUC une Compagnie Républicaine de Sécurité ( CRS n° 112). Son premier cantonnement fut le préventorium solaire de SAINT-LAURENTde la mer ,
puis le 5 Juillet 1945 le "Grand hôtel de Trestraou" à PERROS-GUIREC.
 

 

 Un projet d'installation au camp d'internement Administratif de Langueux, site sur lequel se trouve actuellement le CFPA n'aboutira pas. C'est le 14 juin 1946,que la CRS 112 établissait définitivement ses quartiers dans le camp de l'Aéroport. (Après que celui-ci ait été ratissé et déminé par les prisonniers allemands détenus à Lagueux)

 

 
             Formée essentiellement par des jeunes fonctionnaires des Corps de Polices de la région Ouest, elle devait très rapidement se trouver confrontée avec l'éventail des diverses missions pour lesquelles les compagnies avaient été créées : police générale , garde de camps, escorte de personnalités, police des frontières, maintien et rétablissement de l'ordre, etc...
             Dès l'année suivante les grèves généralisées dans plusieurs secteurs de l'économie nationale la conduisaient dans le Nord et l'Est de la France, ainsi que dans la région Sarroise.
              La situation rétablie, elle revenait en Bretagne et s'organisait professionnellement en vue de nouvelles tâches
              Le 2 Novembre 1954, elle faisait connaissance pour la première fois avec le sol africain. Les évènements de la veille en Algérie avaient provoqué son départ urgent par la voie aérienne embarquement à NANTES débarquement à PHILYPPEVILLE puis BONE.
              Dès lors la situation particulière des ex-départements français va l'emmener à revoir sept fois de suite l'Algérie au cours de déplacements dont la durée moyenne sera de trois mois.
              Bien évidemment elle ramenait à chaque fois des souvenirs heureux ou tristes et le journal de marche de l'unité a surtout retenu quatre épisodes particuliers dont les anciens se souviennent encore tous :
-- en Mai 1955, l'embuscade de BOU ARFA au cours de laquelle une section est accrochée plusieurs blessés dont un brigadier-chef actuellement présent sur les rangs porte encore les marques vives,
-- le 6 Février 1956 où à l'issue d'un départ précipité depuis l'aérodrome de TOURS, la CRS est mise en action dès son arrivée dans une ville au bord de l'émeute,
-- en Avril 1961 où repliée sur Tlemcen à la suite du putsch, elle est soumise aux incertitudes d'une situation qui mettra quatre jours pour se décanter,
-- en Juillet 1962 enfin où elle participe aux opérations d'aide aux derniers rapatriés d'Algérie.
 
 
Les Officiers nommés en 1945 :
 
OP-1   Marchal   Raymond
OP-2   Lavault    René            et        Perrot   Roger        et      Levay   Joseph
 
Liste des commandant de la CRS n° 112 :
 
Lieutenant   Marchal  R. 1945
Commandant  Vavasseur  1945
Capitaine  Marchal R. 1946-1949
Commandant  Cueff  J. 1949-1957
Commandant Clarke de Dromantin  B. 1957-1961
Commandant  Leconte  A. 1961-1963
 
 
 
 
En 1964 la CRS n°112 change de nom et devient la CRS n°13.
 
 
 
  >  CRS n° 13 
 


Accueil - Origines - Les GMR - Les FRS - Les CRS - Histoire des Cies - Les GMS - La Garde - Remerciements
Collections - Pièces jointes - Photos - Documents - Matériels -Cantonnements - Biographies - Bibliothèque - Vidéos - Liens
Copyright© 2000 Jan-Marc Maupoix