Les Polices Mobiles

CRS  n° 24   (ex 182)

 

 
 
 LA LEGENDE DES ARMOIRIES D'AGEN
 
                        Les armoiries de la ville d'AGEN remontent vraisemblablement au XIIIème siècle et non à CHARLEMAGNE, comme certains auteurs l'ont cru.

Elles comportaient d'abord un sceau avec un motif architectural (murs et église) et un contre-sceau (sygle perché sur banderole ou phylactère).

Par la suite, ces deux motifs qui sont des symboles de puissance ont été groupée sur une seule face : un aigle d'argent tenant la banderole "AGEN" à gauche, et une tour ou une forteresse d'or à droite, sur un champ de gueules, c'est à dire rouge. Le rouge était la couleur adoptée par beaucoup de princes du Midi, et la Tour représente les fortifications réduites à leur signe essentiel.

Il se peut que l'aigle, oiseau impérial, ait été inspiré par le souvenir de Charlemagne qui aimait l'agenais et possédait une de ses nombreuses fermes à Casseneuil.

                         L'écusson d'AGEN que la ville déployait en temps de guerre et dans les cérémonies publiques, fut enregistré dans l'Armorial de France en 1698, par HOZIER : le brevet est du 15 avril.

En 1818, Mr de Lugat, Maire d'AGEN, délégué à cet effet par son conseil Municipal, obtint des lettres de patentes de confirmation.

Renseignements puisés dans "La revue de l'Agenais"

AGEN :

Partie au l de Gueule, à l'aigle essorante d'argent, tenant en ses serres une défense de même sur laquelle est écrit AGEN ; au 2 aussi de Gueule à la tour d'or crènelée de 4 pièces, ouverte et maçonnée de sable; donjonnée de trois tourelles, couvertes à clocher et girouettée d'or.

 

HISTORIQUE DE LA C.R.S. N° 24

 

En 1963, après le rapatriement en métropoles des Compagnies algériennes, après refonte et répartition des effectifs, la CRS N°182, change de numéro pour devenir l'actuelle CRS N°24 que vous connaissez, toujours implantée au Château de la Couronne à AGEN

En mai 1968, la CRS N° 24 est d'abord à PARIS où elle séjourne longuement en participant au maintien et au rétablissement de 1'ordre.

·       Plusieurs blessés au cours de différents engagements

·       Continuant son périple elle séjourne à LIMOGES où elle termine la grève SNCF.

·       Arrive ensuite à BORDEAUX pour assister aux avant derniers soubresauts des manifestations des manifestations estudiantines.

·       Fin juin, elle regagne enfin la résidence d'AGEN.

Jeunes et nouveaux affectés vous pouvez être fiers de votre Unité car elle n'a jamais failli dans les moments difficiles et a toujours su "SERVIR" dans la légalité, avec humanité, civisme et sans violence inutile.

 
.......................... 


Accueil - Origines - Les GMR - Les FRS - Les CRS - Histoire des Cies - Les GMS - La Garde - Remerciements
Collections - Pièces jointes - Photos - Documents - Matériels -Cantonnements - Biographies - Bibliothèque - Vidéos - Liens
Copyright© 2000 Jan-Marc Maupoix