Les Polices Mobiles

CRS  n° 25   (ex 184)

 

 
 

DESCRIPTION DE l'INSIGNE

Le casque au panache Blanc du roi Henry IV ( A la bataille d'Ivry pour permettre à ses hommes de la suivre, Henri de Navarre avait mis sur son cimier un panache fait de plumes blanches, aisément repérable dans la mêlée. "Ralliez vous à mon panache blanc".)
les chaines représente le blason de Navarre
" De gueules aux chaines d'or posées en orle reliées en croix et en sautoir défendant une émeraude en coeur"
 
Les chaînes évoquent un passé glorieux de l'histoire basque. Elles rappellent en particulier la victoire des Chrétiens Espagnols et Français à Las Navas-de-Tolosa remportée en 1212 sur les Maures par Sanche-le-Fort, roi de Navarre
Les armoiries du Labourd  (province historique du Pays basque)  se blasonnent :
Parti :
au premier d'or au lion de gueules tenant un bâton péri en barre;
au deuxième d'azur à une fleur de lys d'or.
 

HISTORIQUE DE LA CRS N° 25

Jusqu’en 1921, l’ordre public a été assuré essentiellement par les forces militaires. L’armée étant utilisée non pour prévenir mais pour réprimer.

De 1921 à 1944, la nécessité de créer une force de réserve spécialement préparée à intervenir dans les troubles intérieurs et extérieurs et facilement déplaçable s’est fait sentir.

Cette période vit la création de la Garde Républicaine Mobile, puis d’Unités de Réserve Mobiles en Seine et Oise ainsi que d’une force civile de maintien de l’ordre : les Groupes Mobiles de Réserve.

A Pau, était implanté, en 1941, au lieu dit " la bifurcation " (ancien dépôt de l’intendance militaire), le Groupe "Navarre".

Jusqu’en 1944, existèrent ainsi 58 G.M.R. forts chacun d’1 Commandant, 4 Officiers et 200 Gradés et Gardiens.

Le 8 décembre 1944 étaient créées par décret les Compagnies Républicaines de Sécurité.

La C.R.S. 183 s’implanta, dans les locaux du G.M.R., à " la bifurcation ". (18ème région - 3ème compagnie).

Le 16 mars 1948, l’unité était mutée à Ollioules (Var). Quelques fonctionnaires furent affectés à la C.R.S. N° 175 de Lannemezan et d’autres à la C.R.S. N° 182 d’Agen.

Le 21 mai 1962, était de nouveau créée, à Pau, la C.R.S. N° 184 qui devenait le 1er juin 1964 la C.R.S. N° 25 actuelle.

Le premier Commandant, de 1962 à 1972 en est le Commandant VALTON, jusqu’en 1976 lui succède le Commandant QUILICI. C’est ensuite, de 1976 à 1981, le Commandant PARGEMIN puis, jusqu’en 1987, le Commandant ALLAMEL. De 1987 à 1995, c’est le Commandant AVELANGE puis de 1995 à 2000 le Commandant RICHETON et de 2000 à 2006 le Commandant Fonctionnel André AMBERT précédant le Commandant Eric LE MABEC actuellement à la tête de l’unité.

Les origines et l’histoire d’une institution nourrissent la conscience collective de ceux qui la composent et déterminent leur manière de servir.

                     Il nous appartient de continuer dans la voie que nos anciens ont tracée, dans la Légalité Républicaine et l’Honneur.

Servir dans la tradition républicaine, c’est le fondement de nos valeurs et de nos convictions.

En construisant jour après jour notre maison, nos anciens ont défini nos règles de fonctionnement.

Nous devons rester à la hauteur de leur héritage et continuer à mériter la réputation de volonté et de technicité qui nous est reconnue.

Notre devise " Servir " résume, à elle seule toute l’éthique qui doit être celle du policier républicain au service de ses concitoyens.

Servir dans les C.R.S., c’est d’abord servir la cause de l’ordre public quelles que soient les circonstances ou les difficultés.

 


Accueil - Origines - Les GMR - Les FRS - Les CRS - Histoire des Cies - Les GMS - La Garde - Remerciements
Collections - Pièces jointes - Photos - Documents - Matériels -Cantonnements - Biographies - Bibliothèque - Vidéos - Liens
Copyright© 2000 Jan-Marc Maupoix