Les Polices Mobiles

CRS  n° 45  (ex 141)

 
 

SIGNIFICATION ET DESCRIPTION HERALDIQUE

DE L'INSIGNE DE LA C.R.S N° 45

 
1°/ Signification :
Il s'agit d'une reproduction historiquement infidèle du blason de la ville de LYON.
 
Description Héraldique du Blason de la Ville de LYON :
"Armes de LYON, de Gueules au lion d'argent au chef d'azur chargé de trois fleurs de lis d'or avec écu timbré de la couronne murale à trois tours crénelées d'or maçonnée et ouverte de sable".
 
Le symbolique de la composition est la suivante :
 
             Le blason de la ville de LYON est connu dès le XIIème siècle. Au moment où s'éteignirent les derniers comtes du Lyonnais, l'église hérita du titre des possessions territoriales des comtes dont elle repris le Lion pour symbole.
             Lors des révolutions communales du 13° siècle contre l'autorité ecclésiastique, avec le concours du pouvoir royal, les bourgeois de LYON obtinrent leur affranchissement. Le cri de 1269 "Avant, avant LYON le Meilhor ! permet de supposer que leurs bannières étaient ornées du lion qui demeurait le symbole parlant.
              En 1427, est mentionné le premier usage d'un sceau qui n'est pas parvenu jusqu'à nous. En 1463, la Maison de Ville porte un lion pour enseigne et en 1480, le sceau de la cité porte déjà les armes au lion avec chef fleurdelisé. Il est à noter que les fleurs de lis, armoiries de la FRANCE, ont été concédées à LYON par le roi LOUIS XI.
               Jusqu'à la révolution, ces armes furent désormais celles de la ville et furent enregistrées à l'armorial général de France en 1698. Les décrets et les Lois du 19 Juin 1790 au 24 octobre 1793 supprimèrent ces symboles de la Liberté acquise que furent les blasons communaux, comme les armoiries des particuliers.
                Sous le 1er empire, les lys furent remplacés par trois abeilles d'or sur champs de gueules (symbole des villes de 1er ordre).
                Sous la restauration, afin de rappeler la résistance des Lyonnais contre la convention, Louis Philippe, pour raisons politiques, accorda qu'une épée haute d'argent fut mise dans la patte supérieure dextre du lion (lettres patentes du 27 février 1819).
                La monarchie de juillet remplaça le lys par trois étoiles. Le second empire reprit le chef aux trois abeilles du 1er empire. Enfin, sagement, vers 1900, la Municipalité décida de revenir aux armes traditionnelles : Lion (sans épée) et chef aux trois fleurs de lis qui furent durant six siècles, celles de la cité.
 
2°/ Description héraldique de l'insigne de la CRS N° 45 :
 
"Armes de LYON, de gueules au lion d'or, au chef cousu d'azur chargé de trois fleurs de lys d'or. L'écu timbré d'un casque avec ses lambrequins, posé au tiers" Au-dessus en lettres d'or : CRS N° 45.
          (d'après Monsieur TRICOU, Conseiller héraldiste du Général DE GAULLE).
 
SIGNIFICATION DE L'INSIGNE :
 
              L'insigne de la C.R.S. N' 45 représente un heaume de chevalier avec un grand panache et un écu portant les armes de LYON.
              Si les armes de LYON s'expliquent facilement du fait de l'implantation de la Compagnie, il semblerait que le dessin de heaume avec le panache ait été réalisé en souvenir du premier Commandant de la C.R.S. 141, le Commandant TILLIER. Ce dernier aurait sorti la Compagnie de situations difficiles à plusieurs reprises et avait coutume de dire : "Ralliez-vous à mon panache". Cette version est donnée sous toutes réserves.
 
A noter que le premier insigne représentait les armes d'ALBIGNY S/SAONE
 
HISTORIQUE DE LA  CRS  n° 45
 
             La C.R.S. 141 devient la C.R.S. N• 45 le 1er Janvier 1964.
Fort Montluc 1968
 
             Le ler Février 1982, la C.R.S. N• 45 s'installe dans son nouveau cantonnement de CHASSIEU.
 
             Implantée à CHASSIEU sur une surface de 5 hectares, la C.R.S. N° 45 est une compagnie mixte (M.0. et Autoroute) d'un effectif total de 351 fonctionnaires ; 172 d'entre eux dont 64 motocyclistes sont chargés de la surveillance des 152 kilomètres des autoroutes de LYON. A l'horizon 1992, 63 kilomètres représentant le contournement par l'est de LYON viendront s'ajouter au secteur de compétence de l'Unité.
 
 
                    Les fonctionnaires de sections de service général assurent toutes les missions dévolues aux C.R.S. et principalement le renfort des Polices Urbaines sur l'agglomération lyonnaise.
                    La C.R.S. N° 45 accueille dans ses locaux un C. F. P. qui forme 150 élèves-gardiens par an. Cette école met en œuvre également des stages de formation continue.
                    La compagnie est en outre support de groupement. Du fait de son implantation, l'Unité constitue une étape pour de nombreuses compagnies de passage. Ses installations fonctionnelles sont généralement bien appréciées.
 
   
NOMS ET TEMPS DE COMMANDEMENT CRS 45
   
du 01.07.1961 au 01.02.1964 CDT DOMINICI Jean              
du 01.02.1964 au  01.10.1968 CDT BOUQUET  Louis           
du 01.10.1968 au  01.07.1970 CDT FARGE René                  
du 01.07.1970 au 16.04.1973 CDT AYRAULT Robert         
du 16.04.1973 au  01.06.1975 CDT PEYRET Pierre               
du 01.06.1975 au  01.06.1976 CDT GILSON Jean                  
du 01.05.1976 au  01.06.1976 par intérim CDT CELANT Jean                  
du 01.06.1976 au  01.09.1977 CDT MANGONI Jean-Louis    
du 01.09.1977 au  01.09.1983 CDT TEVEL  Jean-Marie         
du 01.09.1983 au CDT PINZELLI Jean                
 

(le 24 août 1988)

 
 


Accueil - Origines - Les GMR - Les FRS - Les CRS - Histoire des Cies - Les GMS - La Garde - Remerciements
Collections - Pièces jointes - Photos - Documents - Matériels -Cantonnements - Biographies - Bibliothèque - Vidéos - Liens
Copyright© 2000 Jan-Marc Maupoix