Les Polices Mobiles

CRS  n° 62

 

         
 
            Elle a été créée en 1945, à la naissance du corps, et on lui attribua le numéro 62. Le chiffre des dizaines était le N° du Groupement Régional auquel elle était rattachée. C'était, déjà, le 6ème, c'est-à-dire METZ.

Son implantation à TROYES a été décidée en fonction de locaux susceptibles de la recevoir. La 62 s'est donc installée au quartier SONGIS, un camp de repos de l'armée allemande construit en 1870, Du provisoire, bien sûr...qui a duré. C'est dire l'état dans lequel il se trouvait quand, en 1978, un bon siècle plus tard,

             Le quartier Songis reçoit alors une compagnie républicaine de sécurité, une brigade motorisée de gendarmerie et le génie militaire. 
             Aujourd'hui, après destruction de tous les bâtiments sur les 9 hectares du quartier Songis, on trouve le collège Pithou, un très beau jardin et des immeubles. 
 
 
 
 
Durant les quelques années d'après guerre, le corps des CRS en était aux balbutiements, ce sont donc les circonstances qui ont créé les missions. Tout d'abord beaucoup de gardes statiques :
-    garde de l'hôpital des Hauts Clos, qui était alors utilisé comme prison ;
-    garde d'autres prisons, ailleurs, Clairvaux Epinal ;
-    garde des surplus américains, etc...
 
            Ensuite ce sont les frontières en 1947 (mission qui dura d'ailleurs jusqu'en 1969), et en 48 quelques grèves sauvages et dures, à Merlebach entre autres avec blessés Petit à petit le corps, s'organise, les missions frontières constituèrent un tour assez régulier de déplacements longue durée (45  jours). Les intervalles étant évidemment occupés par des missions ponctuelles qui firent voir du pays aux fonctionnaires de la Compagnie.
            En 1954 va commencer la période des opérations en Algérie.
            La CRS 62 y effectuera 7 séjours, trop longs, - 3 mois minimum - et souvent pénibles.
            Mais que se soit dans le bled ou en ville, l'unité a toujours su, dans les circonstances qu'on connaît, conserver sa dignité et accomplir sa mission de la manière la plus loyale mais aussi le plus humaine qui soit.
             Les 9, 10 et 11 décembre 1960, elle a eu 51 blessés à Alger, ce qui a motivé son retour immédiat sur Troyes, son potentiel opérationnel étant par trop diminué.
            Puis c'est 1962, l'indépendance. Les 16 compagnies qui avaient été crées en Algérie depuis 1955 rejoignent la Métropole. Il devenait impératif de réorganiser le corps, il y avait trop d'unités et pas assez d'argent déjà... Il fallait dissoudre ces unités, on devait même en dissoudre quelques autres, dont la 62 mais l'obstination des élus locaux auprès du Ministère a été déterminante.
En 1964 la CRS n° 62 devient la CRS n° 35 
 
 
 


Accueil - Origines - Les GMR - Les FRS - Les CRS - Histoire des Cies - Les GMS - La Garde - Remerciements
Collections - Pièces jointes - Photos - Documents - Matériels -Cantonnements - Biographies - Bibliothèque - Vidéos - Liens
Copyright© 2000 Jan-Marc Maupoix