Les Polices Mobiles

CRS  n° 72

 

 

    Créée en février 1945, elle stationne à METZ jusqu'au ler juin 1945. Elle est ensuite affectée à SARREGUEMINES. Conjointement avec les autres forces de police, elle participe alors, à la remise en marche de l'administration dans les départements recouvrés par différentes missions dont l'une très importante à l'époque : la surveillance de la frontière franco-allemande.

L’hôpital Steinbach à Sarreguemines est évacué au début de la Seconde Guerre mondiale. Longtemps affectés à d’autres missions dont le logement de la CRS 72.

 
Document Gallica BNF
 
 

    Le 16 août 1954, un détachement de la CRS N°72 était affecté à Thionville et en Février 1957, l'unité était entièrement réunifié à Thionville.

    Mais les missions primordiales, le maintien de l'Ordre et le Rétablissement de l'Ordre se profilent à l'horizon 1947 et 1948 voient de graves crises sociales et politiques nées de l'après-guerre, la C.R.S. n° 36 est engagée.

     Les années suivantes, un calme relatif s'établit. La C.R.S. N° 36 participe à de nombreux et grands services d'ordre traditionnels. Pendant ce temps, l'esprit de corps se forge, se développe. Les éléments de la résistance, des camps de prisonniers de guerre et des autres couches sociales du pays se connaissent mieux et forment des équipes solides.

 

      Elles auront besoin de cette unité morale car des épreuves très dures les attendent.

      Ce sont de nouveau des conflits sociaux en 1955 et 1956 et les jeunes éléments entendront parler de noms évocateurs : NANTES SAINT NAZAIRE. Le sang froid est l'apanage de l'unité et de toutes les C.R.S.

      En 1954, c'est le conflit, les troubles, en Algérie ; il entraîne la CRS N°36 à y effectuer 6 séjours : 

1955  : TLEMCEN, NEDROMA, SOUHALIA

1956  : ROVIGO, SIDI MOUSSA

1957  : ORAN

1960  : Voyage présidentiel à TLEMCEN, BONE, PHILIPPEVILLE, BLIDA et                     BISKRA

1961  : ALGER

1962  : ORAN.

       Compte tenu du contexte, les missions sont délicates, mais elles sont toujours réalisées dans le sens humain, et les adversaires le reconnaissent, ce qui évite sans aucun doute que nous soyons trop violemment pris à partie.

 

Liste des Officiers ayant successivement commandé la C.R.S. 72

 
du  01.03.1945  au  42.04.1945 OP  JACQUEMIN (détaché de CRS 71)
du  23.04.1945  au  22.09.1945 OP         OLIVIER Emile
du  23.09.1945  au  31.12.1946 Commandant GONTARD Etienne
du  01.01.1947  au  31.03.1947 OP OLIVIER Emile
du  01.04.1947  au  12.09.1950 Commandant NEYME Jacques
du  13.09.1950  au  31.01.1952 Commandant PAILLERET Eugène
du  01.02.1952  au  31.08.1952 Commandant BERMANN Jean
du  01.09.1952  au  16.12.1957 Commandant CLERC Léo
du  17.12.1957  au  01.04.1963 Commandant OUY Pierre
du  01.04.1963  au  01.05.1963 OPP        GRUZELLE Robert
   
   
La CRS n°72 devient CRS n° 36  
 


Accueil - Origines - Les GMR - Les FRS - Les CRS - Histoire des Cies - Les GMS - La Garde - Remerciements
Collections - Pièces jointes - Photos - Documents - Matériels -Cantonnements - Biographies - Bibliothèque - Vidéos - Liens
Copyright© 2000 Jan-Marc Maupoix