Les Polices Mobiles

GMR  "Maguelone"

 

     
 
Montpellier
 
             Au GMR "Maguelonne" par exemple, parmi les 150 gardiens que comptait le groupe, 29 seulement habitaient en permanence au cantonnement. (ref A. Pinel)
 

    A l'issue des manifestions du 14 juillet 1942, à Montpellier, l'attitude du GMR fit l'objet d'une polémique. Après s'être réjoui de la tenue parfaite des hommes du groupe "Maguelonne", le Préfet régional constate toutefois "leur ignorance des missions pour lesquelles ils sont destinés" et rappelle "l'intérêt d'organiser un recrutement sur le plan national ou, tout au moins inter-régional. (ref A.Pinel)

 

    Le 9 juin 1944 à Langeac (HauteLoire), une grande partie du GMR  était  désarmée par les résistants. A la suite de ces événements, le commandant a été arrêté avec ses officiers et le groupe dissous. Les gradés et gardiens ont été mutés dans d'autres groupes.

 
 
 
 
 
 


Accueil - Origines - Les GMR - Les FRS - Les CRS - Histoire des Cies - Les GMS - La Garde - Remerciements
Collections - Pièces jointes - Photos - Documents - Matériels -Cantonnements - Biographies - Bibliothèque - Vidéos - Liens
Copyright© 2000 Jan-Marc Maupoix