Les Polices Mobiles

CRS  n° 123

 

Blason de Thomas Robert Bugeaud, marquis de La Piconnerie, duc d'Isly, maréchal de France, né à Limoges.

(La 3ème compagnie de la 12ème Région)
(Historique  tiré du livre de Sylvain Le Bail)
 
              Issue du GMR Périgord, la Compagnie Républicaine de Sécurité n° 123 s'installe à l'école Saint Georges.
              Dès le mois de janvier, un concours de gardien de la Paix est ouvert. Les candidats reçus effectuent un stage de trois mois à la CRS 123 ou à la CRS 122 de Limoges.
               Le lieutenant Couturier, ex-GMR pris le commandement de la CRS par intérim. Son adjoint fut le lieutenant Ebrard.
               Les nouveaux C.R.S. qui travaillent aux côtés des ex-G.M.R. sont en majeure partie originaires du Sud-ouest, notamment pour quelques-uns d'entre eux, de la Dordogne. Ces hommes étaient d'anciens militaires démobilisés, ou rentrant des camps de prisonniers, et d'anciens résistants.
 
crs 123
Une section d'instruction des jeunes CRS en 1945 (l'uniforme n'a pas encore changé) (col Sylvain Le Bail)
 
               La première tâche des lieutenants Couturier et Ebrard fut de restructurer la compagnie. Les services sont réorganisés selon l'organigramme mis en place qui reprenait celui de la circulaire du secrétariat général pour la police du 10 juin 1941. Six services constituaient alors la section de commandement : le service général, le secrétariat, le garage, le mess, le foyer et le matériel.
               Le matériel et les véhicules sont récupérés ou remis en état.
               Au fur et à mesure de l'affectation des nouveaux fonctionnaires, les rangs des sections sont complétés. L'ex-G.M.R. du Périgord, devenu la C.R.S. n°123 est à nouveau opérationnel dès le mois de décembre 1944.
Prison de Mauzac
              Par 1/2 compagnie, l'unité prend un service à Mauzac. Si certains membres de l'ex-G.M.R. sont toujours les mêmes, la population carcérale a changé. Elle a « évolué » en fonction du régime. La C.R.S. ne garde pas les opposants au régime de Vichy, mais les miliciens et les collaborateurs.
              Le service de garde à la prison de Mauzac durera jusqu'au mois de juillet 1949. La dernière mission à la prison se déroulera du 10 juin au 1er juillet 1949, après que les derniers détenus aient été jugés ou libérés.
              L'autre 1/2 compagnie garde la station radio de Nieul, en Haute-Vienne, pour laquelle le préfet craint un sabotage de la part de groupes communistes. Mais pas le moindre incident ne se produira.
              Puis la C.R.S. 123 effectuera plusieurs missions de courte durée consistant essentiellement à garder les émetteurs radio et les bâtiments administratifs.
              Au début de l'année 1945, une section est envoyée à Sarlat, en renfort de la gendarmerie, pour convoyer les nouveaux billets de la Banque de France.
              La population, selon les membres des forces de l'ordre, les accueille bien. Car les habitants s'inquiètent de la résurgence de groupes se désignant comme révolutionnaires.
              En 1945, à l'occasion de la visite du général de Gaulle à Périgueux la C.R.S. 123 assure la protection du cortège et des édifices publics visités par le général.
              Plus tard, du 28 juillet au 3 septembre 1949, la C.R.S. 123 est envoyée en mission sur les frontières de l'Est, à la frontière franco-allemande, entre Villing et Kehl. Le but de la mission est de contrôler les passeports et d'arrêter les fuyards allemands.
 
 
               Alors que le premier syndicat de police, la C.G.T. Police descendait dans les rues de Périgueux au slogan de « la police au service du peuple », les forces de l'ordre reprenaient une entité républicaine.
 
Le lieutenant Couturier ex GMR prend le 1er commandement par intérim avec le lieutenant Ebrard comme adjoint.
 
             Le lieutenant Pierre Pageaut, officier de paix qui démissionna du GMR "Poitou" en décembre 1943 pour rejoindre les forces de résistance réintégra le corps de la police nationale, à la C.R.S. N° 123 de Périgueux le 16 juillet 1945.
 
  > CRS n° 22 
 


Accueil - Origines - Les GMR - Les FRS - Les CRS - Histoire des Cies - Les GMS - La Garde - Remerciements
Collections - Pièces jointes - Photos - Documents - Matériels -Cantonnements - Biographies - Bibliothèque - Vidéos - Liens
Copyright© 2000 Jan-Marc Maupoix