Les Polices Mobiles

CRS  n° 1

 

 

 
 

SIGNIFICATION  HERALDIQUE  DE  L'INSIGNE  DE  LA  CRS N° 1

 
          L'insigne de la Compagnie Républicaine de Sécurité n° 1 est composé de deux parties, selon la médiane tracée à l'angle supérieur gauche à l'arrondi inférieur droit
La partie supérieure droite figure les armes de la ville de RAMBOUILLET :
PARTI : au premier : de sable au sautoir d'argent : au deuxième, tiercé en fasce, d'or au cerf contourné au naturel, de gueules au mouton et d'argent à l'arbre de sinople ; sur le tout, d'azur à trois fleurs de lys d'or brisé en cœur d'un bâton péri en barre de gueules.
          Le parti de sable au sautoir d'argent représente les armes de la famille d'Angennes, au deuxième du parti est un tiercé l'arbre et le cerf symbolisent la forêt et la chasse, le mouton rappelle la bergerie de RAMBOUILLET, l'écu sur le tout est celui du comte de TOULOUSE qui posséda le château.
      
La partie inférieure gauche figure les armes de la ville de MARLY-LE-ROI :
 
ECARTELE : aux premier et quatrième : d'azur au soleil d'or ; aux deuxième et troisième, d'or à la croix de gueules cantonnée de quatre aiglettes d'azur.
          Les armes des premiers seigneurs, les Montmorency, sont écartelées avec l'emblème du Roi Soleil qui acquit la terre de MARLY-LE-ROI.
 
****************************

HISTORIQUE DE LA C.R.S. N° 1

 
 
          Créée,  le 8 Décembre 1944, la compagnie fonctionnait cependant depuis le 30 Août 1944 sous la dénomination de Garde Spéciale de Sécurité (en remplacement du groupe spécial de protection (GSP) des G.M.R.), puis de Groupe des Voyages Officiels.
Adresse de la Cie en 1957 : "Le Chenil" place du général de Gaulle à Marly
 
          C'est dire que dès l'origine sa vocation spécifique se manifestait. Cet état de fait était d'ailleurs officialisé par une décision du Directeur Général de la Sûreté Nationale en date du 16 Mai 1945 qui la mettait à disposition permanente du Directeur des Voyages Officiels. Enfin l'arrêté ministériel du 19 Avril 1946 consacrait ce rôle en confiant aux motocyclistes de l'unité l'escorte du Président de la République Française.
 
 
          C'est ainsi que les "Motards" de la section motocycliste d'escorte ont eu l'honneur de parcourir la France aux côtés du Général de GAULLE en tant que Président du Gouvernement Provisoire, du Président AURIOL, du Président COTY, puis à nouveau du Général et enfin du Président POMPIDOU et des suivants....
          Les hommes des sections à pied ont eu aussi leur part de gloire et de servitude car on peut affirmer que la majorité des Grands Chefs d'Etat a été confiée à leur vigilance :
·         Le Général EISENHOWER, Président des U.S.A.,
·         Monsieur WILSON et Monsieur MAC MILLAN, Premiers Ministres de Grande Bretagne,
·         Messieurs KROUTCHEV et KOSSYGUINE, Président et Vice-président du Soviet Suprême de l'U.R.S.S.,
·         Monsieur ADENAUER Président de la République Fédérale Allemande,
·         Sa Majesté l'Empereur d'Ethiopie
·         Monsieur NIXON, Président des U.S.A.,
·         Monsieur MESSALI HADJ, Président du M.N.A.,
·         Monsieur BEN BELLA, Président de la République d'Algérie,
·         Monsieur BEN GOURION, Chef du Gouvernement Israélien,
·         Monsieur TSIRANANA, Président de la République Malgache,
·         Monsieur Léon M'BA, Président de la République Gabonaise,
·         Monsieur SENGHOR, Président de la République du Sénégal,
·         Le Maréchal TITO, Président de la République Yougoslave,
·         Sa Majesté JULIANA de Hollande et le Prince Bernhart de LIPP,
·         Sa Majesté Mohamed V du Maroc,  Sa Majesté HASSAN II du Maroc-,
·         Monsieur HOUPHOUET-BOIGNY, Président de la République de Cite d'Ivoire,
·         Monsieur HAMANI  DIORI, Président de la République du Niger,
·         Sa Majesté le SHAH d'IRAN,
·         Le Maréchal AYOUB KHAN, Président de la République du Pakistan,
·         Monsieur LAMISANA, Président de la République de Haute-Volta,
·         Sa Majesté le Roi Paul 1er de Grèce,
·         Monsieur MAGA, Président de la République du Dahomey,
·         Monsieur FULBFR YOULOU, Président de la République du Congo,
·         Monsieur TOMBALBAYE, Président de la République du Tchad,
·         Monsieur YAMEOGO, Président de la République de Haute Volta,
·         Monsieur OULD DADA, Président de la République de Mauritanie,
·         Monsieur DACKO, Président de la République Centre Africaine.

.............
 
          Par sa mission elle a été le témoin souvent exposé mais toujours discret de bien des évènements capitaux de notre histoire contemporaine en 1944, la défense de l'Hôtel de Ville de PARIS, en 1946 la conférence France-Vietnamienne réunissant le Président HO CHI MINH et le Ministre SAINTENY, en 1947 la grève insurrectionnelle de CLERMONT-FERRAND, en 1956 l'émeute algéroise organisée contre Monsieur Guy MOLLET, en 1961 la conférence secrète "des Rousses" avec le F.L.N. ­en 1961 toujours les accords d'EVIAN, en 1962 l'entrevue de GAULLE-BEN BELLA au château de CHAMPS-SUR-MARNE, en 1964 l'attentat manqué au MONT-FARON contre le Général de GAULLE, en 1968 les émeutes insurrectionnelles de Mai et Juin.
          Initialement cantonnée à la caserne de la Pépinière à PARIS, la Compagnie en déménageait le 7 Juin 1945 pour s'installer à MARLY-LE-ROI,
         Partageant ses services entre MARLY et RAMBOUILLET, elle héritait alors de son insigne qui porte, séparé par la diagonale, les armes de ces deux villes royales devenues séjours présidentiels.
          Ce fut en 1960 qu'obligée de quitter son cantonnement, appartenant à un particulier, elle venait à VAUCRESSON occuper la propriété que vous connaissez, jusque là siège de la C.R.S. N° 5.
          Au fil de ces 25 ans la 1ère C.R.S. a su gagner l'estime de tous ceux qui ont eu à l'employer ou à la côtoyer mais elle a payé aussi au destin son tribu de deuils et de souffrances.
 
Souvenons-nous en ce jour :
-- du brigadier DELBRUEL de la S.M.E. tué accidentellement en service commandé le 13 Décembre 1948.
-- du gardien BEDARD de la S.M.E. tué accidentellement en service commandé le 10 Octobre 1951.
-- du brigadier FLEURET tué accidentellement en service commandé le 23 Janvier 1969.
 
          Ayez aussi une pensée pour tous ceux, officiers, Gradés et Gardiens qui vous ont précédé ici.
 
          C'est à vous désormais qu'il appartient de faire en sorte que le style, la manière d'être et de servir de la compagnie, soit le reflet du numéro qui est le sien, le premier.
 



********************
 


Accueil - Origines - Les GMR - Les FRS - Les CRS - Histoire des Cies - Les GMS - La Garde - Remerciements
Collections - Pièces jointes - Photos - Documents - Matériels -Cantonnements - Biographies - Bibliothèque - Vidéos - Liens
Copyright© 2000 Jan-Marc Maupoix